Une coalition du secteur spatial lance une campagne afin de faire connaître les occasions intéressantes pour le Canada dans l’espace

2018-12-06T16:50:07+00:00

Le septembre 17 2018

Le rôle de chef de file que joue actuellement le Canada dans le secteur spatial, de même que son éventuelle participation dans l’économie florissante de ce secteur, dépend du gouvernement fédéral et de son engagement à proposer une nouvelle stratégie spatiale subventionnée. Une coalition d’organisations œuvrant dans le secteur spatial canadien lance une campagne qui a pour but d’informer les Canadiens des enjeux actuels.

#TiensbonCanada souhaite attirer l’attention sur ce qui suit : les réussites du Canada dans le secteur spatial, les avantages indéniables qui découlent des investissements dans ce domaine et bénéficient au Canada comme à sa population, la contribution importante de l’industrie spatiale à l’économie du pays et à son écosystème d’innovation, ainsi que les occasions intéressantes pour la nouvelle économie du secteur spatial.

Cette coalition est formée des organisations suivantes : ABB; l’Association des industries aérospatiales du Canada (AIAC); Canadensys; l’Institut aéronautique et spatial du Canada (IASC); la Société canadienne d’astronomie (CASCA); la Société spatiale canadienne (SSC); Deltion Innovations; Honeywell; IMP Aerospace; Magellan Aerospace; MDA, une société de Maxar Technologies; Menya Solutions; Mission Control Space Services; les Associations étudiantes spatiales de Montréal (AESM); Neptec; NGC Aérospatiale; The Planetary Society; Société royale d’astronomie du Canada (SRAC); SATCAN; SED Systems; Space Generation Advisory Council; Space Strategies Consulting; Students for the Exploration and Development of Space (SEDS Canada); et Xiphos Technologies.

« De nombreux Canadiens ne réalisent pas que leur pays joue actuellement un rôle de premier plan dans le secteur spatial », a mentionné Mike Greenley, président de groupe de MDA, une société de Maxar et l’un des partenaires de la coalition. « L’objectif de cette campagne est de faire comprendre aux Canadiens que l’heure est aux décisions. Il est temps d’assurer la place du Canada dans l’espace. Nous croyons que le gouvernement actuel, qui privilégie l’innovation et souhaite garantir la compétitivité future du pays, possède la vision et la sagesse nécessaires pour que concrétiser cet objectif. »

« Le secteur spatial présente le potentiel requis pour devenir l’un des principaux moteurs de l’économie ainsi que des domaines technologiques et industriels, ce qui comporte des avantages importants et durables pour le pays. D’ailleurs, le Canada se distingue depuis longtemps pour son innovation et son investissement dans le secteur spatial, et ce, à l’échelle mondiale », a expliqué Jim Quick, président et chef de la direction de l’Association des industries aérospatiales du Canada. « Nous espérons que cette campagne contribuera à encourager la prise de mesures urgentes et décisives, nécessaires pour maintenir la compétitivité et la participation de notre pays au sein de la communauté spatiale internationale, à court et à long terme. »

Ewan Reid, président de Mission Control Space Services, un autre partenaire de la coalition, a ajouté que la fierté que tire le Canada de son rôle dans l’espace est certes méritée, mais que celui-ci entraîne à son tour des attentes quant à son engagement et à son investissement futurs dans le secteur. « Le Canada était le troisième pays à conquérir l’espace avec le lancement du satellite Alouette 1, en 1962. Il a ensuite conservé sa position en dirigeant une multitude de projets, notamment en envoyant huit astronautes dans l’espace dans le cadre de seize missions différentes depuis 1984. Cela dit, outre la mission de David Saint-Jacques, prévue un peu plus tard cette année, le futur demeure incertain pour le reste de notre équipe d’astronautes », a-t-il ajouté.

« Investir dans une stratégie spatiale, c’est non seulement investir dans l’innovation, dans la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques, mais aussi dans les rêves de jeunes Canadiens. C’est ce qu’il convient de faire, et c’est le moment de le faire. Les générations futures méritent que nous restions actifs dans le domaine », a expliqué Marina Mississian, directrice de la division des produits de charges utiles, chez Honeywell.

Jim Quick a ajouté que d’autres pays se positionnent actuellement en vue de tirer avantage de l’économie émergente du secteur spatial et que le Canada risque de ne pas pouvoir en profiter s’il ne met pas de stratégie spatiale subventionnée en place et qu’il ne prend pas la décision ferme de redevenir une puissance spatiale de premier plan. « Les perspectives actuelles du marché mondial dans le secteur spatial sont généralement évaluées à 500 milliards de dollars canadiens, et les analystes prévoient qu’au cours des décennies à venir, ce marché pourrait atteindre plusieurs billions de dollars ».

Le Canada possède une expertise de calibre mondial dans les satellites de télécommunications, l’observation de la Terre, la robotique spatiale et les capteurs, les systèmes optiques et de vision, de même que dans la recherche et les instruments relatifs aux sciences spatiales. Cette expertise est étroitement liée à ses compétences dans différents champs, notamment la fabrication de matériel spatial au moyen de méthodes modernes, y compris de satellites et de sous-systèmes, de composants, de matériaux et d’équipement d’astronefs; la conception et la fabrication de systèmes complexes de traitement des données par satellite; les opérations et les services reliés au domaine spatial et aux satellites de même que les applications et les analyses connexes; ainsi que la conception et l’intégration de systèmes spatiaux.

L’industrie spatiale canadienne a toujours été la plus axée sur l’exportation. Elle sait tirer profit des investissements stratégiques du gouvernement dans le domaine et les transformer en occasions commerciales intéressantes.

Le secteur spatial canadien est également alimenté par son expertise reconnue mondialement dans les sciences spatiales, l’astronomie, la recherche, l’ingénierie et le droit spatial dans les établissements d’enseignement postsecondaire partout au pays.

Au cours de l’automne, les partenaires de la coalition Tiens bon Canada approcheront les Canadiens et les représentants élus au sujet de l’importance de l’espace et de l’urgent besoin d’une stratégie spatiale canadienne.

Aidez le Canada à conserver sa place dans l’espace. Communiquer avec votre député / députée pour exprimer votre appui et signez votre nom sur cette pétition au gouvernement du Canada et partagez votre soutien.

Ecrire un commentaire