Entreprise canadienne sélectionnée pour concevoir un rover martien de nouvelle génération

2018-12-06T16:16:44+00:00

Le 4 decembre 2018

MDA, une société Maxar Technologies au Canada, a annoncé qu’elle avait été sélectionnée par Airbus pour la conception d’un système de mobilité de rover et d’un système d’acquisition d’échantillons destinés à explorer Mars et à recueillir des échantillons qui seront renvoyés sur Terre. Le rover, un petit véhicule d’environ 1 mètre de large sur 1,5 mètre de long, sera en mesure de résister à l’atmosphère hostile de Mars et à son terrain difficile. Le «rover-récupérateur d’échantillons» devrait faire partie des concepts de mission que l’Agence spatiale européenne (ASE) examine en collaboration avec la NASA dans le cadre d’une campagne internationale de retour d’échantillons martiens entre 2020 et 2030. Ce nouveau contrat est l’un des nombreux programmes novateurs soutenus par les systèmes spatiaux de MDA.

Mike Greenley, président du groupe MDA, a déclaré : «L’héritage de vol inégalé de MDA et ses capacités de systèmes de bout en bout dans le domaine des systèmes robotiques fournissent une base solide pour de nouvelles missions d’exploration de planètes, d’astéroïdes et d’autres corps du système solaire». «À titre de chef de file mondial de la technologie et des produits pour l’espace, MDA repousse les limites de l’exploration et des vols spatiaux : des capteurs et des systèmes de vision aux bras robotiques et à la robotique autonome en passant par les instruments scientifiques planétaires.»

Dans le cadre de la campagne de retour d’échantillons martiens, trois lancements sont prévus pour réaliser les tâches d’atterrissage sur la planète rouge et de recherche, de collecte, de stockage et d’échantillonnage et de retour sur Terre. Le premier des lancements dans le cadre de la mission Mars 2020 de la NASA explorera la surface et documentera et stockera rigoureusement un ensemble d’échantillons dans des conteneurs qui seront récupérés plus tard pour le vol de retour sur Terre. Au cours du deuxième lancement, le module atterrisseur de la mission de retour d’échantillons servira à l’atterrissage d’une plate-forme près du site Mars 2020. De là, le rover récupérera les échantillons stockés.

Une fois que le rover-récupérateur aura recueilli les échantillons, il retournera à la plate-forme de l’atterrisseur afin que les échantillons puissent être chargés dans le véhicule ascensionnel martien. Ce véhicule effectuera le premier décollage de Mars et transportera le conteneur sur l’orbite de Mars.

L’orbiteur de retour sur Terre de l’ASE sera le troisième lancement de cette campagne vers Mars. Ce dernier est programmé pour saisir le conteneur d’échantillons de la taille d’un ballon de basketball en orbite autour de Mars. Le satellite retournera ensuite sur Terre, où il libérera la capsule d’entrée, permettant ainsi d’effectuer des analyses approfondies des échantillons dans des laboratoires munis de diverses pièces d’équipement scientifique trop grandes pour être transportées sur Mars.

La mission Mars 2020-2030 répond à des objectifs scientifiques hautement prioritaires pour l’exploration de Mars, y compris des questions clés sur la possibilité de vie sur Mars. La mission offre également l’occasion de recueillir des connaissances et de faire la démonstration de technologies qui permettront de relever les défis des futures expéditions humaines vers Mars.

Le rover-récupérateur d’échantillons martiens serait un prolongement des contributions de MDA à l’exploration de Mars :

  • Le programme ExoMars de l’ESA, une mission d’astrobiologie, comportant deux volets, à la recherche de preuves de la vie sur Mars : L’orbiteur ExoMars Trace Gas, lancé en mars 2016, inclut un sous‑système d’antenne de communication construit par MDA, et le rover ExoMars, dont le lancement est prévu en 2020—MDA a presque terminé les éléments essentiels du système de locomotion du rover.
  • La mission Mars Phoenix de la NASA, qui a atterri en 2008, comprenait un instrument LiDAR fabriqué par MDA et Optech Inc.
  • Le rover Curiosity de la mission du Laboratoire scientifique pour Mars de la NASA explore la surface de Mars depuis 2012 et comprend un instrument scientifique mis au point par MDA, le spectromètre à particules alpha et à rayons X.

Le nouveau contrat de MDA avec Airbus est l’une des nombreuses réussites de MDA au cours de la dernière année dans le domaine de la robotique. MDA continue d’appliquer son vaste patrimoine en matière de systèmes spatiaux et de robotique mis au point au cours de plus de 40 ans de travail à bord de la SSI pour la mise en œuvre d’autres réalisations et programmes récents en exploration spatiale internationale :

    • Livraison d’un effecteur de verrouillage  remis à neuf pour une utilisation à bord de la Station spatiale internationale;
    • Sélection par l’Agence spatiale canadienne pour la conception d’un rover lunaire;
    • Élaboration d’un altimètre laser pour la contribution de l’Agence spatiale canadienne à la mission OSIRIS-Rex (origines, interprétation des spectres, détermination des ressources, sécurité, explorateur de régolithe) de la NASA vers Bennu, un astéroïde de notre système solaire;
    • Élaboration d’éléments de camérade navigation, de locomotion et de localisation pour le rover scientifique ExoMars de l’ASE dont la mission consiste à recueillir des échantillons et de les analyser dans un laboratoire embarqué;
    • Élaboration de capteurs LiDAR qualifiés pour l’orbite terrestre élevée pour le module-atterrisseur Luna Resource-1.

L’état d’esprit commercial de MDA dans le secteur spatial permet le déploiement de nouvelles technologies et de nouveaux outils visant l’élaboration de solutions novatrices créant un monde meilleur. 

Le point de vue exprimé aux présentes ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant l’opinion officielle de l’Agence spatiale européenne.

Aidez le Canada à conserver sa place dans l’espace. Communiquer avec votre député / députée pour exprimer votre appui et signez votre nom sur cette pétition au gouvernement du Canada et partagez votre soutien.

Ecrire un commentaire